Skip to Content

Monthly Archives: avril 2012

Navigations sur Fleur de Lys

Par

Histoire drôle mais vraie :
Nous sommes toujours dans les Caraïbes à deux semaines de la transat retour. Tous les jours, comme depuis notre arrivée en Martinique, nous écoutons la météo donnée par le CROSS ( Organisme qui s’occupe des secours etc) quand elle est disponible. C’est à dire chaque fois que nous sommes sur une île française.
Il faut savoir que le Cross des Antilles s’occupe de coordonner les secours depuis le nord des Antilles jusqu’en Guyane française. Ils sont basés à fort de France, en Martinique et ont des relais radios sur chacun des territoires français. Lorsqu’ils reçoivent un appel ils répondent avec les relai approprié et le cas échéant envoient des secours locaux.

Tous les jours et sur chaque île ils annoncent également et diffusent la météo des prochaines heures. Ils procèdent comme suit : A certaines heures bien définies ils lancent un appel sur le canal 16 qui renvoie sur le canal ou aura lieu la diffusion des prévisions maritimes. L’appel sur le 16 est lancé par une voix féminine, toujours la même qui dit ceci : «  appel à tous appel à tous…….etc etc « Les navigateurs sont alors conviés à passer sur un autre canal ou le bulletin convoité sera diffusé.
Ce dernier est évidemment différent pour chaque ile des Antilles, mais ce sont toujours les 4 ou 5 mêmes personnes qui l’écrivent et le lisent.
Et c’est maintenant que cela devient intéressant.
Pour le bulletin de la Martinique il n’y a aucun doute qu’ils font un concours pour désigner celui qui lit le plus vite. La diffusion est en français. C’est ma langue maternelle……..et il m’arrive de ne pas comprendre la moitié de ce qui a été dit. Et puis subitement, durant quelques jours ils lisent tellement lentement que c’en est gênant. Ils parlent comme si ils s’adressaient à des débiles.
Voilà pour la Martinique.
Mais à Saint Martin, ils ont un autre jeux : Ils utilisent des mots français compliqués, imagés ou sans rapport avec la science de la météo.
Exemple :
pour dire que le ciel sera couvert cette nuit…….ils traduisent par : La voute céleste sera floutée……..comprenne qui pourra mais surement pas les non francophones…..
J’imagine l’américain francophile qui tente de déchiffrer et se plonge dans son dictionnaire.
Ou bien pour annoncer quelques petites pluies : Les nuages se soulageront de quelques averses sporadiques………..plongez vous dans le traducteur les amis étrangers.
Et si il y aura du vent durant le jour ils l’auront traduit par : une journée bien ventilée nous attend……..sans doute pour que les russes ne comprennent pas.
Un dernier : Il va faire beau tout simplement devient : une belle journée de carême va se dérouler sous un ciel d’azur et un disque jaune vif…………..J’imagine que les Anglais cherchent encore la signification de cette phrase. Ils doivent penser qu’une nouvelle sorte de cyclone va leur tomber dessus.

Navigations sur Fleur de Lys

Par

En ces temps durs, je ne résiste pas à vous conter cette petite histoire .

Nous sommes actuellement sur l’ile de St Martin, dans les caraïbes en train de préparer notre jeanneau Sun Odyssey 43 de 2001 en vue de la transat retour vers la Belgique après deux ans de voyage. Un tas de choses sont à prévoir et l’une d’elle est de connaître exactement la capacité du réservoir à carburant. En effet, j’avais 200 litres de contenance en tête mais j’ai constaté que lorsque la jauge indique la moitié je dois remplir 150 litres …..Donc soit la jauge est fausse, soit le réservoir contient plus que ce que je pense.
Je démonte donc la jauge après avoir navigué 60 heures au moteur ( il a fallut quelques mois…) pour constater qu’il reste presque deux tiers de carburant visible. Je me plonge alors dans le mode d’emploi «  Jeanneau « 
Et je lis : contenance du réservoir ; 200 litres ou 45 us gallons. Pas complètement idiot je convertis les gallons en litres pour tomber sur une autre réponse que jeanneau……ca commence bien. 45 us gallons n’ont jamais fait 200 litres ou alors dans un autre monde.
Comme je suis curieux je fais démonter la plaque de bois qui recouvre le réservoir par mon épouse. Et là surprise : la contenance du réservoir est gravée sur celui-ci : 250 litres……..Je me replonge dans le manuel pour constater une autre anomalie : Ce manuel est en Anglais. Bilingue, cela ne me gène pas mais en y regardant de plus près je constate que de temps en temps une phrase est en français. Donc son lecteur doit impérativement parler aussi le français si il ne veut pas que quelque chose lui échappe.
De plus il y a des tas d’autres erreurs……..
Vraiment, il s’agit du manuel livré en même temps que le voilier. Son premier propriétaire, à l’époque, a du débourser près de 300 000 euros pour ce navire. Je n’arrive pas à comprendre qu’il puisse y figurer de telles anomalies. Il ne s’agit pas de quelques fautes d’orthographe; Mais bien d’erreurs incompréhensibles..

N’oubliez pas d’aller visiter notre site sur lequel vous pourez voir notre position en direct;
www.voilierfleurdelys.com

Vous pouvez également nous contacter sur l’adresse mail suivante : voilierfleurdelys@live.be

Par

Mercredi, le 04 avril 2012,
Depuis lundi nous sommes dans le lagon de l’île de Saint Martin. Nous y sommes arrivés après une navigation de 130 milles depuis la Guadeloupe que nous avions quitté dimanche matin.
Peu de vent pour cette traversée et mer calme. Véronique et moi nous sommes relayés toutes les deux heures pour assurer la surveillance de «  Fleur de Lys ».
Nous disposons de quatre semaines à présent pour préparer le voilier à la transatlantique qui, après 2200 milles, nous verra atterrir sur l’archipel des Açores.
Comme il faut des dates pour tout, nous projetons de quitter notre mouillage le 03 mai si les conditions climatiques le permettent. Sur cet intervalle nous aurons avitaillé, contrôlé, nettoyé et remis notre navire à neuf.

Bon ce ne sont pas les galères non plus, nous profitons vraiment bien des températures clémentes et d’un ciel presque toujours beau.

O