Skip to Content

Monthly Archives: juillet 2011

Un an déjà

Par

Un an de voyage,

Lundi 11 juillet 2011.

 Un an que nous avons quitté le port d’Ostende. Le temps a filé plus vite que je ne le pensais.

Dans quelques semaines nous quitterons La Martinique pour Grenade. La découverte de nouveaux espaces reprendra.

 En attendant je repense à mes sentiments lorsque nous longions, l’an passé, les côtes de la Grande Bretagne. J’avais un peu le vertige de tous les milles qu’il allait falloir parcourir. J’imaginais la traversée de Golfe de Gascogne et craignais la Transatlantique. J’avais le trac de tous  ces endroits nouveaux qu’il allait falloir apprivoiser et me demandais si je n’aurais pas été plus avisé de rester tranquillement à la maison.

Arrivés aux Canaries il  n’y avait plus de retour raisonnable  possible avec le voilier ; il fallait soit abandonner Fdl sur place, soit continuer. Heureusement, la question ne se posait pas. Dès Portosanto nous étions dans le rythme et n’avions pas du tout envie de faire un demi tour.

Malgré notre volonté, ce n’est pas si facile, au début,  de partir en permanence vers l’inconnu.

Ensuite, de port en port , de mouillage en mouillage on s’habitue à ne voir que des nouvelles têtes et des nouvelles coutumes. Puis on apprécie cette situation.

Nous rencontrons souvent des collègues de voyage. Certains très enthousiastes, d’autres échaudés par la difficulté de l’aventure voire de la mésaventure. Quelques uns disent que tout est très facile…….tant mieux pour eux. Personnellement je ne trouve pas que ce soit  facile de quitter même provisoirement ceux que l’on aime. Même pour faire que ce que l’on rêve depuis longtemps.

Le décompte a commencé. Nous sommes très sereins. Nous ne regrettons rien et n’avons aucun état d’âme à la pensée de la fin de ce voyage. En effet, partir c’est encore plus passionnant lorsque on a une date de retour.

 De plus, ce retour ne signifie nullement la fin des aventures de Fleur de Lys. Bien au contraire, nous avons l’intention  de naviguer encore plus qu’avant le départ……..et de repartir……..

Concrètement, nous serons un peu en hibernation jusque mi aout…….nous profitons à fond de la venue de Sandra et Andy qui repartirons à cette date . Ensuite ce sera une courte navigation jusque Grenade ( 28 heures) dans les environs de laquelle nous resterons jusque fin octobre afin de visiter tranquillement les îles qui la bordent.

O

 

L’entretien d’un grand croiseur

Par

L’entretien de «  Fleur de Lys « .

     Pensez y avant d’acheter votre voilier. Serez-vous en mesure d’en assurer l’entretien tant financièrement que physiquement ?

     En effet, un grand croiseur nécessite un suivit très soigneux et constant. Plus il sera grand plus ce sera cher et fatiguant.

     Pour notre part, nous effectuons tous les travaux nous même . Nous n’avons encore jamais du faire appel à des techniciens extérieurs sauf pour la recharge en gaz de notre frigo . ( nous sommes à présent équipés pour l’effectuer nous même).

Malgré que nous ayons la  chance  de ne pas avoir d’innombrables soucis avec Fleur de Lys, les interventions sont constantes et si nous devions les faire effectuer par autrui elles seraient très dispendieuses.

Voici une liste presque exhaustive de tout ce que nous avons fait depuis mars 2011.

 

 

++Fin mai 2011 :

Nettoyage hors de l’eau de la coque et pose de quatre nouvelles couches d’antisalissure. Nettoyage de l’hélice et démontage du propulseur d’étrave pour remise en état.

Cout : 400 euros pour sortir et remettre à l’eau

            600 euros de produits divers

                 0 euros de Main d’œuvre ouf………. mais il aurait fallut payer plus de 1500 euros à un pro pour ce travail

En tout quatre jours de travail acharné. Une semaine entière de courbatures ensuite.

++Début mai 2011 :

Remplacement suite à usure d’une petite pièce en nylon qui protège l’étai de grand mat du frottement de l’enrouleur de génois.

Il faut, pour ce faire déposer l’enrouleur de génois, grimper donc deux fois dans le mat et démonter quelques pièces pour effectuer le remplacement.

Cout : 20 euros pour la petite pièce

              0 euro de MO mais nous aurions payé plus de 500 euros à un pro pour ce travail.

Une grosse journée à deux. Travail lourd et précis.

++Avril 2011 :

Entretien du moteur, changements filtres et vérification minutieuse des connexions, états des durites, etc. etc.

Cout : 60 euros de pièces et consommables

             0 euros de Mo mais nous aurions payé plus de 600 euros à une entreprise  pour effectuer ce travail à notre place.

Une petite journée de travail pour une personne.

++Mars 2011 :

Amélioration du système électrique. Pose interrupteurs, coupe batteries, et divers travaux électricité.

Cout : environ 150 euros de matériel divers

MO : 0 euros mais nous aurions payé plus de 700 euros pour faire effectuer ce travail par une entreprise.

 

++Mars 2011 :

Recherche de panne car pilote automatique se débranche automatiquement.

Vérification de toutes les tensions au voltmètre et résistances au ohm mètre.

Réparation de la panne ( fusible automatique ayant une trop grande résistance intérieure due à la corrosion ??)

Réparation par utilisation d’un autre fusible disponible.

Cout : 0 euros

Mo 0 euros mais ce genre de travail aurait été l’horreur car ce n’est pas certain qu’un «  pro aurait trouvé la panne sans d’abord nous proposer de changer le pilote lui-même.

Je pense que ce genre de problème aurait pu nous couter plus de 5000 euros si  nous avions confié le travail à une entreprise .

Une journée de travail pour deux personnes pour rechercher, ,trouver et remédier à la panne.

++Mars 2011 :

Vérification très minutieuse. ( visuelle  et au bruit )  de toutes les vannes reliant l’intérieur de la coque à l’extérieur de celle-ci.

Vérification de toutes les durites et de tous les tuyaux qui ont la même fonction. ( a noter que toutes ces vannes et tuyaux ont été changés avant notre départ).

Cout : 0 euros

Mo : 0 euros mais une entreprise n’aurait probablement même pas voulu se déplacer pour effectuer ce travail pourtant si important.

Une grosse demi journée de boulot pour deux personnes pour le faire convenablement.

 

Voilà, je m’arrête ici dans le compte à rebours de toutes les opérations de maintenance d’un grand croiseur qui navigue……….

Sachez que c’est vraiment un travail permanent que d’assurer ces opérations de réparations et d’entretiens. Il y va de notre vie.