Skip to Content

Monthly Archives: février 2010

Navigations sur Fleur de Lys II : 23

Par

     Ce W-E nous devions en principe escorter notre voilier jusque Bruxelles; nous avions embarqué deux passagers afin qu’ils profitent du voyage. Mais voilà, la mto n’était pas sereine avec des vents à plus de 60 kts annoncés.

Donc nous nous sommes contentés d’un saut de puce de 15 nautiques samedi avant la tempête, afin de faire vivre la voile par nos invités, tandis que nous attendons à présent de pouvoir rentrer à Ostende.

En fait je suis seul sur le navire, Véro et les nouveaux voileux sont rentrés en train. Je ferai donc seul le trajet demain pour rentrer jusque à notre place provisoire d’ostende.

Le retour vers Bruxelles est reporté à Vendredi prochain…..si la mto le veut bien.

 

O

Navigations sur Fleur de Lys II : 22

Par

  Et voilà, les vacances sont finies; hier  nous avons "voilé" le saut de puce entre Nieuwport et Ostende en compagnie de deux membres de la famille. Le temps était magnifique mais malheureusement un peu trop calme. Christophe, quant à lui, est rentré à Nivelles Vendredi matin et nous quittons le voilier dans quelques heures.

     La semaine prochaine, si le temps le permet,nous franchirons une étape supplémentaire vers notre grand voyage en conduisant FDL jusque Bruxelles ou il devrait rester trois semaines le temps de le caréner et d’installer quelques équipements suplémentaires.

Evidemment  durant cette semaine nous avons quotidiennement pris des nouvelles de notre fille. Les dialogues donnaient à peu près ceci : " Bonjour Sandra, ça va ?  Ouais…………                   Que fais tu?     Que veux tu que je fasse, j’étudie……         Bon on ne va pas la faire plus longue alors?  Non au revoir.

 

Super, elle n’a jamais été prolixe au téléphone, la prochaine fois nous appellerons les voisins pour avoir des news, ce sera plus eficace.

 

O

 

                             

Navigations sur Fleur de Lys II : 21

Par

 

     Jeudi midi; c’est l’heure pour entamer la traversée de Ramsgate jusque à Nieuwport, en Belgique.Une soixantaine de milles à parcourir. La mer est peu agitée à agitée ( mer de 3) tandis que le vent annoncé est de force 5 du sud. Tous nos calculs tiennent compte de ces paramètres et donc en principe nous aurons en permanence les courants avec nous. Celà devrait nous donner une vitesse fond de 9kts et donc en 7 à 8 h00 nous devrions etre arrivés.

     Une fois en mer mon ado de fils me fait ironiquement remarquer que nous sommes cuits et recuits : le vent est au sud est………presque exactement le cap que nous devons faire.

C’est donc parti pour une journée de près serré dans une mer clapoteuse avec une gite maximale. Pour ceux qui ne le savent pas encore, le près c’est quatre fois plus dur que le portant. Difficile de se faire à manger, les déplacements sont très dangereux et le port du harnais obligatoire en toute circonstance, le bruit est fatiguant et le vent apparent est le vent additionné de la vitesse du navire……….en hiver par deux degrés à l’extérieur ce n’est pas le super top de recevoir 50 à 60 kms h de vent debout.

      Mis à part ces quelques " détails" c’est une journée de voile et nous aurons même le privilège d’être accompagné à trois reprises par des dauphins qui se jouent de notre quille en traversant perpendiculairement à notre direction juste sous le voilier………le spectacle est magnifique.

     Le temps étant nuagueux, vers 19h00 la nuit est totale, c’est au radar et à l’oeuil que nous poursuivons notre chemin en évitant toute route de collision avec d”autres navires plus gros. Aucun voilier de toute la journée et encore moins de plaisancier au moteur.

     A minuit nous arrivons à destination, amarrage extra rapide et cuisson de pâtes et hop au lit.

O

Pas de photos de cette étape, malheureusement.

 

PS : En hiver, la marge de manoeuvre est très réduite, si un équipier tombe à l’eau nous disposerions de moins de 20 minutes pour le récupérer en vie. Autant dire que c’est presque perdu d’avance. La nuit en hiver n’en parlons même pas.

Aussi, en matière de sécurité nous portons nos gilets hiver comme été et en toutes circonstances. Le harnais est obligqtoire pour la personne à la barre lorsque elle est seule et pour tous en hiver et de nuit.

De plus, nous veillons en permanence le canal 16 et la personne de quart est munie d’une VHF portable étanche et chargée afin de pouvoir nous aider à la repérer en cas de chute.

La règle absolue est ne déroger à ces mesures sous aucun prétexte.

Aventures sur les pontons 9

Par

    

     Aventure incroyable aujourd’hui; pendant que nous sommes bloqués à Ramsgate.

Il y a trois semaines, en travaillant sur le bateau je perds mon alliance, je la cherche partout, mais vraiment partout……dans mes poches, dans les coutures de ma veste, par terre, etc etc etc. Tant pis, c’est perdu………

 

Trois semaines et des dizaines de milles marins plus tard, j’installe ma trinquette en prévision de la navigation de retour au près de demain……….il fait nuit, je suis sur le pont avant et tout à coup j’entends le bruit d’une rondelle qui tombe de haut à coté de moi sur le bateau……..je regarde et sans rire, c’était mon alliance…………incroyable.

Conclusions : Soit le grand architecte de l’univers me l’a rendue, soit elle a du resté accrochée à ma veste durant ces semaines et par je ne sais quel miracle, ne tomber que ce soir, fort à porpos.

 

J’en reste sans voix.

Navigations sur Fleur de Lys II : 20

Par

 

 

     He non, pas de navigation ce jour. Nous sommes restés à Ramsgate (Grande Bretagne) pour cause de mauvais temps.

     Nous risquons de ne pas bouger demain pour cause de vent trop faible (c’est un comble). Si les prévisions s’avèrent exactes, nous traverserons Jeudi.

     Par contre nous sommes secoués dans ce port mal protégé, tant et tant que j’ai eu un début de mal de mer tout à l’heure.Génial.

 

Navigations sur Fleur de Lys II : 19

Par

     Huit heures, le réveil sonne et il semble y avoir du vent……nous décidons de quitter le port pour 9h30.

A l’heure dite nous voici dans le chenal qui mène à la mer. Celui-ci, long de 2kms se termine par deux estacades et une tour de contrôle. Et justement Véronique me fait remarquer que les gens de la tour nous font des grands signes………;que ce passe t il?.??

     En fait rien, ils sont en train de laver leurs carreaux…avec de grands mouvements…fausse alerte.

Le vent ne sera pas très fort de toute la journée : entre 06 et 12 kts et presque de face contrairement aux prévisions. Nous  nous trainerons donc entre 5 et 6 kts de vitesse eau ce qui avec les courants contraires nous fera défiler le fond à moins de 5 kts. Longue étape en perspective pour réduire les 60 milles qui nous séparent du but. La température est de deux degrés et la mer nous envoie une houle du nord qui fait rouler le bateau.

     Mais c’est vraiment très beau et nous sommes totalement seuls…mis à part les bateaux de commece, évidemment.

     Toutes les heures nous nous relayons afin de ne pas souffrir du froid. Personnellement entre deux car je vais dans ma cabine me coucher contre un équipet réchaufé par un des tuyaux du chauffage….idéal pour s’endormir béatement/

     C’est finalement vers 21h00 que nous entrerons dans la rade de Ramsgate; marée basse et donc nécéssité de faire très attention à ne pas s’échouer dans ce port très peu dragué. En pleine surveillance pour passer là ou il y a le plus de profondeur le controleur nous appelle afin de nous aider; sympa…vraiment.

Nous resterons ici jusque mercredi, je pense.

A voir sur notre site les photos du jour : www.voilierfleurdelys.com

O

Navigations sur Fleur de Lys 2 : 18

Par

 

     Enfin, nous voilà partis……..ce matin, 8h00, Véronique prend la météo. Parfait pour traverser vers la grande Bretagne. Vent du Nord-Est force 5 à 7. Idéal même si un vent en provenance de ce cap va lever une grosse mer….

     Nous appellons l’écluse pour sortir du port……..Réponse : Ah heu désolé mais nous avons renforcé les porte en vue de la grosse houle du nord……….vous ne pourrez sortir que lundi.

Nous insistons un peu et finalement les éclusiers se mettent au travail,  dégagent la porte et nous glissons vers la mer.

     Surprise  : La houle est bien là. Elle fait plus de deux mètres. Mais il n’y a absolument pas de vent. Rien du tout. Ou sont ces 30 kts promis? personne ne sait.

Je demande : " tu veux aller à Ramsgate au moteur?" Répose de la chef : " en aucun cas". Bon alors nous sommes cuits…..allons nous réfugier à Nieuport, à une douzaine de milles et attendons le vent jusque demain.

     C’est ce que nous avons fait…….nous y sommes toujours.

Bon celà dit, les deux heures naviguées ont été agréables. Un grand soleil et une témpérature extérieure de 0 °c tandis que l’eau est à 2.5°c. Mais à éviter pour les sensibles au mal de mer, vu la houle que nous avons prise de travers.

O

PS : Nouveau    vous pouvez voir les photos de cette journée sur notre site.

          www.voilierfleurdelys.com     dans le menu vous cliquez sur l’onglet qui comporte la date du jour.

 

Dernières nouvelles 19

Par

Les affaires reprennent……..nous sommes à deux jours de pouvoir larguer les amarres grâce aux vacances de carnaval.

Pour l’instant la météo est vraiment mauvaise :  -2°c et vent à trente kts d’est, mais on annonce du vent plus calme à partir de dimanche. En principe nous allons enfin traverser vers l’est de la Grande Bretagne……;mais le vent décidera pour efectuer cette traversée en hiver dans des conditons confortables il  nous faut un vent d’est ou du Sud.

D’est est l’idéal car nous sommes alors au portant, mais ce vent lève une mer très haute vu que le fetch est important.

Du sud la mer est moins forte, mais la navigation est moins confortable.

Enfin on verra, rendez vous dans deux jours……….

 

L’équipage de FDL

voilierfleurdelys@live.be