Skip to Content

Monthly Archives: août 2009

Navigations sur Fleur de Lys : 35

Par

     Samedi matin a commencé un beau WE de voile.
     Vers 8h00 nous commençons par une heure de descente du Volkerak sous spi……passage de l’écluse et sous le pont du Haringvliet pour attendre, à l’ancre juste à l’entrée de ce dernier, que le vent veuille bien se lever. Une heure plus tard c’est chose faite, la bise est là et nous emprunterons la passe nord en tirant une quinzaine de bords au près serré.

Nous y assisterons un dériveur qui a fait chapeau conduit par deux ados SANS gilet de sauvetage en plein milieu de cette mer intérieure.

En effet, par hazard j’assiste au retournement d’un petit voilier. Nous sommes à quelques centaines de mètres au vent, mais, en suivant l’aventure à la jumelle, je m’aperçois que les deux occupants ne parviennent pas à le remettre à l’endroit, et surtout ils n’ont aucune aide à la flottaison. Nous empannons et rejoignons rapidement, au débridé le lieu de ce qui pourrait bien devenir un drame. Arrivés sur place, nous constatons en effet l’absence de gilet et les signes de fatigue de l’équipage.  Un bateau à moteur nous rejoint, et plus manoeuvrant finit par remettre le frêle esquif à l’endroit. Nous resterons en réserve cerclant autour d’eux prets à intervenir.  Nous  ne quitterons les lieux qu’àprès nous être assuré que léquipage n’a plus besoin de nous et qu’il est parvenu à remonter à bord.

     Nous terminerons par deux heures de voiles pour arriver à Stelledam
     Dimanche, 7H00, départ pour le Roompot par la mer….le vent réel est de 90° ce qui nous donne un cap au bon près bon plein. Fleur de Lys tirant sa remorque (l’annexe) glisse à 7.5 kts sur une mer belle seulement hérissée de quelques mats au loin.
Vers 14H00 nous arrivons à l’écluse du roompot ou nous passerons le reste de la journée et y souperons de frites dans la célèbre friterie éponyme.
     Lundi, malheureusement le vent de six kts et les courants contraires ne sont pas suffisant pour déhaler un voilier de 9 tonnes. C’est donc au moteur et grand voile haute que nous rentrerons à Benedensas, notre port.
     En conclusion, un très beau WE de voile qui nous a donné l’occasion de rencontrer  un équipier que nous ne connaissions pas…..Que du bonheur……

Olivier

Trucs et conseils 2 acheter un voilier

Par

Quels critères pour acheter un voilier ?

Je ne vais pas ici faire une liste exhaustive ………si ca vous intéresse vous pouvez nous envoyer un mail, et nous vous donnerons quelques conseils……qui viennnent de notre expérience. Mais voici quand même quelques points très importants.    

1 )  Il est difficile et très couteux de changer de voilier, donc, l’idéal est de bien rélféchir et d’acheter un navire que vous aller garder longtemps.

2 ) Plus votre bateau est grand plus tout est lourd et très couteux : Il y a un minimum à définir en fonction de vos compétences et de vos futures nav.

3 ) Les voiliers de grandes séries jusque en +- 2006 sont nettement plus marins et plus solides que ceux d’aujourd’hui. Une bonne occasion vaut donc mieux q’un neuf, sauf exception, si vous acheter un bateau pour naviguer et non pour paraître être un marin.

4 ) Un pont boulonné, un étai larguables, un roof suffisant pour avoir une chance de se redresser en cas de retournement, des batteries attachées, des couchettes de mer,un franc bord modéré et une tonture et plein d’autres "détails" me semblent indispensables pour appeller un voilier "VOILIER"……

5) nous contacter

 

aventures sur les pontons 6

Par

     Depuis hier, jeudi nous sommes à Benedensas; nous naviguerons dès demain, Samedi. Les ados sont restés à la maison : "vous croiyez quand même pas que l’on va encore vous accompagner sur la boite en plastique alors que l’on vient d’y passer un mois"………No comment……..

     Hier soir, vers 20 h00 arrive un voilier de trente pieds; à bord un couple d’une grosse cinqantaine d’année. Ils nous hèlent et nous demandent ou ils peuvent s’amarrer? Là ou il y a un panneau jaune, leur répondons nous……….mais ils partent de plus en plus loin et nous les voyons finalement se faufiler dans la plus grande place du port, prévu pour un 60 pieds. S’enfiler n’est évidemment pas le bon mot, car leur voilier semble tout petit dans cette grande et très large place. Ils mettent un très long moment pour s’amarrer après avoir cogné plusieurs fois chaque piquet de l’emplacement…………..pour finalement tomber assis : Ouf…..Finalement on est bien ici disent t ils tout haut. Sauf que ils ont, à grand peine, centrés parfaitement le voilier sur les dimensions du rectangle; et maintenant, si ils veulent descendre à terre il faut soit un hélico soit une annexe. Ils n’ont ni l’un ni l’autre……..Et c’est reparti pour un tour………super représentation.

Dernières nouvelles 9

Par

 

     Aujourd’hui, lundi, il ne reste plus que onze mois avant le grand départ. Dans quelques jours, le 31, l’entreprise sera définitivement vendue, et nous sommes enfin occupés à préparer la maison dont nous espérons placer l’annonce le 15 septembre afin de la vendre elle aussi.

     Il reste le choix cornélien de savoir si nous partons avec notre SO 37 ou si nous achetons un voilier plus grand. Pour le moment, je pense que nous partirons avec le voilier actuel car celà représente un tas d’avantages dont le moindre n’est pas que c’est un bateau très très marin; contrairement à beacoup de voiliers de grande série actuels. Nous nous donnons encore une trentaine de jours pour y réfléchir.

    Second (gros) problème à régler : Organiser les études des enfants….j’en parlerai plus tard.

 

O

Navigations sur Fleur de Lys 34

Par

Mardi dernier, nous quittons Ostende pour Blankenberghe sous du très petit temps, tandis que mercredi lorsque nous passons l’estacade de blankenberghe afin de nous rendre à la Roompot sluis, avant dernière étape de la rentrée vers notre port, le vent est établi à 20 kts et les vagues sont bien formées. Nous sommes une vingtaine de voiliers à affronter la mer, mais plus de la moitié feront demi tour avant même de mettre sous voile, tandis que presque la totalité des autres iront se réfugier à Zeebruges, à une demi heure de là.

Ils n’ont pas tenu compte du fait que si les vagues sont très grosses et désordonnées, c’est parceque il n’y a a pas de profondeur ici; il suffit de naviguer une heure vers le large pour retrouver une mer certes forte, mais tout à fait agréable à barrer. Les ados deviennent intenables, ils sente que le retour à la maison est proche…..Quand à moi, j’ai failli, une fois de plus passer par dessus bord dans la grosse mer du départ. Je précise que nous portons toujours nos gilets de sauvetage, en tout temps et en tous lieux……dès que l’on met le voilier en mouvement. Il suffit de lire le compte rendu des accidents de mer pour se rendre compte de la folie totalement irresponsable de naivguer sans cette sécurité.

Nous logerons une nuit à l’écluse avant de repartir pour Benedensas avec un chouette vent au portant qui nous fait glisser à 9 kts vers notre destination. Nous nous y amarrerons vers 12H00, vendredi après avoir trainassés à la kramer sluis une nuit.

O

 

Navigations sur fleur de Lys 33

Par

                  La nuit revient toujours après le jour……….

     Mardi soir, nous sommes à Ramsgate et prets à rejoindre Dunkerke. Mon GSM sonne, c’est ma soeur : Mon frère ainé est mort, subitement à l’age de 56 ans. La mort fait partie de la vie, mais quand elle frappe trop tôt et un très proche celà fait toujours très mal.

     Nous quittons donc Ramsgate à la première marée favorable pour rejoindre ostende afin de retrouver des moyens de communications rapides pour rejoindre la famille…….

          Mais le jour aussi triomphe, même si ce n’est que provisoire.

     La vie continue, et naviguer sous voile est une activité compatible avec la douleur. Mardi prochain nos vacances reprendront.

 

O