Skip to Content

Monthly Archives: juin 2009

Navigations sur fleur de Lys : 24

Par

     Mardi, le 30. Jeudi matin nous lèverons l’ancre. Sandra ne vient pas, elle sera à paris pour un rassemblement de lecteurs de mangas………….non, ce ne sont pas des fruits……………

Christophe est chez ses cousins. c’est donc à deux que nous naviguerons pour un rapide aller retour jusque Ostende, accompagnés par un bateau soeur.

     Nous sommes dans les derniers jours de travail à l’entreprise; Mardi prochain, la page sera tournée définitivement; Pas de retour en arrière possible. Ai je peur??  Non, mais j’analyse mes sentiments ET la situation d’heure en heure.

    Allez, le prochain  billet sera pour vous raconter notre navigation……….j’en suis déjà impatitent.

 

O

Navigations sur Fleur de Lys 23

Par

     Mardi soir, encore presque dix jours avant la prochaine navigation. Ce sera jeudi en 8. Nous voguerons vers Ostende et retour sur 4 jours………ce qui sera inédit est que nous serons de concert avec un bateau jumeau du nôtre; en effet, epsilon, un SO 37 de 2000 nous accompagnera.

     Allez, je vous raconterai tout ca par le menu très bientôt.

PS : Les ados sont calmés. La fin des examens a ramené la sérénité.

Navigation sur Fleur de Lys 22

Par

Encore un WE de rêve.

     Nous avons laissé les ados jeudi matin à la maison en compagnie de leurs grands parents. Ca forme la vieillesse de se faire engueuler par des plus jeunes………

     Et nous larguâmes les amarres vers 14H00, ce jeudi. Epuisés, nous ne voulions pas trop naviguer pour cette fois; Aussi nous mîmes le cap vers la mer intérieure qu’est l’Oosterchelde avec l’intention d’y lézarder à l’ancre deux jours durant. La nav pour s’y rendre, de plus ou moins vingt milles fut tranquille jusqu’à deux milles de la destination ou nous avons du essuyer un orage très violent avec visibilité nulle mais surtout la foudre qui tombait très très près de nous. Tant que nous finîmes par installer une chaine pour relier le mat à l’eau en cas de foudroiement. Enfin, une fois à destination et le ciel bleu de retour……quel calme et quelle beauté. Vue magnifique et farniente garanti. Lecture, plongée sous marine et relecture. Le tout entrecoupé de capuccino et autresz douceurs.

     Samedi fin de journée, retour à la maison et retrouvailles. Bon, le plus sage était le chat.

 

O

 

Dernières nouvelles 8

Par

 

Ah, une grande nouvelle : l’entreprise est vendue. Plus exactement, nous avons vendu le bâtiment et le terrain ; en ces temps troublés, nous n’avons trouvé aucun repreneur de l’activité, pourtant rentable. Dans deux mois nous arrêtons notre pme et je vais me consacre plus à l’aviation et à la préparation du bateau jusqu’à notre départ, dans un an.
            Peut être certains se demandent t ils comment je me sens ?    Plutôt soulagé car j’ai vraiment eu peur de ne pas vendre , mais aussi extrêmement désolé de voir s’arrêter une entreprise du jour au lendemain. J’ai commencé à cet endroit alors que j’avais 23 ans, j’en ais 44 et voilà, l’activité ne me survivra pas.
            Mi juillet, nous prenons nos vacances et revenons mi aout. En fait, nous ne reprendrons pas, nous resterons fermé , nous occuperons de liquider la société et de réaliser les actifs.
 
o

Navigations sur fleur de lys 21

Par

 

 

Quel Week-end. La météo fut estivale et semblable à celle que nous trouverons dans le pacifique.

Et le vent était de la partie avec force 5 à 6.

            Tout à commencé vendredi vers 18h00, moment ou nous sommes arrivés à Bendensas. Les ados ayants tellement ronchonnés pour rester seuls à la maison,  que nous ne sommes donc que deux pour partir ces trois jours en navigation. Préparation du bateau, nettoyage et plein d’eau, et nous voilà prêts. Samedi nous larguons les amarres vers 9h00. Direction Stelledam. Magnifique navigation qui commence par du près serré et par une trentaine de bords de une ou deux minutes (imaginez la fatigue, Véronique va avoir de gros biceps). Tout ça pour arriver à l’écluse du Haring vliet. Ensuite nous ferons du portant jusque à Stelledam.

            Nous décidons de ne pas aller au port, mais de nous amarrer à un corps mort ; Malheureusement, en ce long WE les quelques amarrages installés sont pris. Et en plus il y a trop de monde à la côte au vent, protégés des rafales et des grosses vagues.

Comme d’habitude, nous prenons alors une décision contraire aux autres ; nous prendrons un amarrage sous le vent du plan d’eau. Nous serons secoués toute la soirée et toute la  nuit, mais nous sommes seuls. Et la vue est magnifique. Il vaut mieux être amariné, sinon c’est le super mal de mer garanti.

Dimanche matin nous voici en mer, creux de un à deux mètres, travers arrière soulevés par un  vent de force 5 à 6. Soleil magnifique et en six heures nous avalons les 40 milles à parcourir, d’écluse à lieu de mouillage. Fleur de lys accélérera jusque presque neuf kts. Dans l’Oosterchelde nous décidons de jeter l’ancre dans une zone de faible profondeur( 12 mètres). Pour dormir tranquille nous mettons les quarante mètres de chaine, et trois alarmes gps. Nous sommes totalement seuls, au beau milieu d’une mer intérieure, l’ambiance est à la méditation et à  la connaissance de soi. Silence total, et espoir que les dauphins viennent nous rendre une visite ; bon, ils étaient ailleurs.

            Lundi matin, je tente de faire un plongeon, mais l’eau à 16 degrés m’en dissuade. Nous levons l’ancre pour le retour vers Benedensas. Quelques heures de près très serré (40 degré du vent réel) plus tard, nous arrivons à la kramer sluis. Il n’y a pas encore trop de monde, mais nous assistons quand même, et comme souvent,  à un  beau ballet de manœuvres ratées et de super engueulades.

La journée se terminera par du portant jusqu’à nos amarres et nous arriverons chez nous à 20h00. Bonjour les ados, Sandra ne daigne même pas descendre pour nous embrasser…..

 

O