Skip to Content

Monthly Archives: mai 2009

Navigations sur Fleur de Lys 20

Par

     Demain,vendredi, nous larguerons les amarres pour trois jours intensifs de mer. Nous tentâmes d’entraîner les ados……sans succes. Un regard méprisant de Sandra " si vous croyez que je vais me faire secouer tout le WE….vous rêvez……….

Christophe, quant à lui, a profité de l’excuse des examens. Nous ne sommes pas dupes, mais nous faisons semblant car en général il suit et participe bien.

Nous sommes plutôt chanceux, Eole sera de la partie et Soleil aussi. C’est donc avec une certaine impatience que nous attendrons demain. Fleur de Lys a déjà la quille dans les starting blocs.

 

O

Dernières nouvelles 7

Par

     Depuis hier, vendredi, je simonise le cockpit de FDL. C’est à présent terminé. Véronique est restée à la maison pour préparer la brocante nautique de dimanche à Bruxelles; On va y vendre le très grand assortiment d’accdastillage que nous avons.

     Ici tout est calme mais la météo est enflammée. Il y a des orages avec bourrasques et pluie. Ensuite tout redevient calme pour quelques heures. (juste le temps de simoniser quelques m2). Et puis rebelote……..le voilier bouge, le vent siffle et le roof crépite du bruit des gouttes d’eau projetées plus rapidement qu’avec la simple gravité.

     A présent je vais rentrer. Demain de dois donner cours à mes élèves en avion. Le WE prochain nous ne naviguerons pas non plus. Ce sera repos pour cette occasion. Par contre, à la pentecote nous larguerons les amarres pour trois jours de voile. Nous ne pourrons pas aller très loin, mais bon trois jour c’est mieux que rien.

 

O

Dernières nouvelles 6

Par

Le départ de Juin 2010 se rapproche chaque jour d’avantage. Ce n’est pas encore le temps de s’occuper du voilier. Mais c’est celui de préparer la maison pour la mise en vente. L’entreprise, quant à elle, est déjà sur des sites spécialisés. Quelques visites sont en cours.

Demain, nous franchissons un pas supplémentaire s’agissant de commander les nouveaux châssis pour la villa. C’est en effet une habitation impeccable que nous voulons présenter aux acheteurs éventuels.

     Dans quelques semaines, donc, nous pourrons encore enjamber une épreuve en mettant notre maison en vente. Plus on en parle Véronique et moi, plus on se rend compte que l’on veut vraiment faire ce voyage. On ne peut pas laisser passer cette immense chance d’être suffisamment libre  que pour pouvoir nous détacher, en tout cas provisoirement, de notre vie actuelle pour le réaliser. Evidemment, les amis et la famille nous manqueront. Mais nous partons pour revenir………deux ans plus tard.

 

O

 

Aventures sur les pontons : 5

Par

 

Bendensas, Pays Bas, samedi matin.

    Nous avons dormi sur le voilier. Pas de navigation prévue, du repos et encore du repos. Dans ce port, pas d’habitants de France ; trop au nord.

    Mais justement si. Quatre bretons sont là. Ils viennent d’acheter un petit voilier de 8 mètres et vont partir sur les flots ce matin pour le convoyer jusque en Bretagne sud. Ils sont vraiment sympas et vont vivre une belle aventure sur ce frêle esquif.

     Ici, en hollande, tout est très propre ; et tant mieux car ce matin j’ai assisté à une scène tragi comique. En effet, vers huit heures je  jette un œil par la descente et surprise : Je vois une dame, au loin,  en train de faire sa vaisselle. Rien d’anormal direz vous.   

Sauf qu’elle nettoie ses assiettes dans la cuve destinée à vider les WC chimiques……

Véro et moi, horrifiés hésitons. On va lui dire ou pas ? Ca risque de la gêner très fort. Et puis on n’aime pas les mêles tout.

 Pourquoi cette erreur ? Il faut dire que comme française elle ne parle pas et évidemment ne lit pas le néerlandais. Or cet endroit est signalé par une notule en néerlandais, justement. De plus il ressemble à un évier. Et enfin, il est tellement propre que la confusion est possible. Véro en a mal de tète de rire. Pas un rire méchant, nerveux. C’est un peu atroce. Nous réfléchissons. Il n’y a pas de danger pour leur santé, en principe. Si nous leur disons ils vont être affreusement gênés. Nous garderons donc le silence, car partant ce matin la situation ne risque pas de se reproduire.

Bon vent à eux qu’ils arrivent en sécurité dans leur contrée natale.

O

 

Navigations sur Fleur de Lys 19

Par

     Quel WE………….D’abord, nous laissons les ados à la maison, ce qui nous fait des vacances. Et ensuite, vendredi matin, vers 9h00 nos équipiers arrrivent à Benedensas. Ils sont trois, un couple et un homme marié, à la retraite dont la santé de l’épouse ne permet pas de l’accompagner.

Ils se révèleront tous trois d’excellents compagnons.Vers 11H00, amarres larguées et en route vers Stelledam. Les équipiers ne sont pas habitués, mais, de bonne volonté, ils participent à toutes les manoeuvres. La MTO annonçait trois jours avec très peu de vent; j’avais parié sur un eole plus actif et……j’ai gagné. Nous avons eu un vent de 12 KTS vendredi, 15 kts samedi et 25 dimanche. 

     Vendredi soir, coup de fil aux ados. Je tombe sur Sandra. Ca va ma puce? "ne m’appelle pas ma puce"….d’accord mon amour……..clap…..ellle a raccroché. J’en ris encore……………

     Samedi, journée en mer pour manger, à la voile, les 35 milles qui séparent Stelledam de la Roompot sluis, plus au sud. A propos de manger, nos invités dévorent comme quatre. Il faut dire qu’ils ne ménagent pas leur peine. Nous avons tiré plus de vingt bords pour sortir du chenal de Stelledam.

     Nous passerons la nuit derrière l’écluse. Dimanche matin ,vers dix heures nous mettons les voiles. Direction : Benedensas. Le vent s’est bien renforcé. Il atteitnt 25 kts. Nous descendons l’Oosterschelde à 8.5 kts au portant. Vers 14H00, nous atteignons la Kramer sluis. Et là, mauvaise surprise. Plus de 50 bateaux attendent l’éclusage alors que seuls 20 peuvent passer à la fois. Cette multitude, plus le vent très fort et arrière nous offre un beau spectacle d’engueulades et de manoeuvres ratées.

   Finalement, vers 20h00, nous sommes amarrés. Plein de soleil dans la tête et de courbatures dans les bras. Epuisés, mais heureux, tout le petit monde rentre à la maison.

O