Dimanche 1er Février.

     Le vent est de nord est force six à sept. Température extérieure de -2°C . A dix heures nous quittons Brouwers haeven pour un retour au près vers Benedensas. Deux ris dans la grand voile et trois dans le génois. Nous avons hésité à gréer le tourmentin tellement il y a de rafales…..et celles ci montent à 35 kts. Au dessus de ce vent nous l’aurions fait. Nous allons penser à acheter un foc de tempête qui marchera mieux qu’un génois partiellement enroulé.

     Chaque fois q’une vague nous envoie de l’eau sur le roof, celle ci gèle et le bateau est garni de stalactites. Une heure pour arriver à la première écluse, ensuite vingt minutes de moteur vent de face pour la seconde ou nous attendons une heure avant de pouvoir y entrer cause marée basse et pas assez de profondeur pour notre quille. La descente du volkerak se fera, elle, au près serré avec le volier qui atteint huit kts.

     Arrivés devant notre place, je décide de rentrer en marche arrière; pas facile car je me retrouve avec le vent dans le nez qui me pousse dans mon emplacement. Mais ouf, tout c’est bien passé; pas de bobos.